Moteurs

Pilotes de l’écurie Techeetah, Jean-Eric Vergne et André Lotterer disposent de voitures privées propulsées par Renault. Pas de quoi les empêcher de tenir les premiers rôles puisque, à l’issue de l’avant-dernier tour de l’e-Prix de Paris, ils étaient encore aux deux premières places.

 Malheureusement, Lotterer, notre demi-compatriote, a chuté en sixième position lors de l’ultime boucle, privé de puissance. A telle enseigne d’ailleurs qu’il fut percuté par Sam Bird, piégé par la voiture de Lotterer roulant au ralenti. Par la même occasion, Bird a perdu la deuxième place revenant à Luca di Grassi. Pas de chance pour Lotterer certes mais pendant ce temps, son équipier Vergne se rapproche de la couronne du championnat du monde des voitures électriques. Vergne, ancien pilote de Formule 1, signa, ce samedi dans les rues de Paris, sa troisième victoire de la saison et sa quatrième en tout. De la tête et des épaules, un Parisien s’est imposé chez lui en dominant les débats de bout en bout. Alors qu’il ne reste plus que quatre courses et trois rendez-vous (Berlin, Zürich et New York), Jean-Eric Vergne dispose d’une avance de 31 points au championnat sur Sam Bird. On ne tirera pas trop vite de plans sur la comète mais Vergne est un pilote rapide et solide, de quoi aborder les derniers rendez-vous avec maturité et enthousiasme. Après trois saisons difficiles en F1, il a visiblement trouvé sa voie. A Paris, jusqu’au dernier tour, il ne se passa pas grand-chose, tant il était hasardeux de dépasser sur ce tracé étriqué. Derrière Vergne, di Grassi et Bird, ce sont Engel et Buemi qui s’en sont le mieux tiré. Rosenqvist, huitième, ne parvint pas à se battre pour le podium. Septième sur la grille, Jérôme d’Ambrosio a pris une honorable douzième place après avoir loupé son départ malheureusement. Sans quoi, il aurait pu se battre pour la sixième ou septième position finale ce qui aurait été un résultat plus en rapport avec son excellente qualification.

Le classement de la course

1. Jean-Eric Vergne 49 tours en 1.03.082 ; 2. Lucas di Grassi à 4.882 ; 3. Sam Bird à 8.897 ; 4. Maro Engel à 9.287 ; 5. Sébastien Buemi à 10.194 ; 6. André Lotterer à 10.855 ; 7. Daniel Abt à 13.918 ; 8. Felix Rosenqvist à 15.271… 12. Jérôme D’Ambrosio à 26.723

Au championnat

1. Vergne (147 points) ; 2. Bird (116) ; 3. Rosenqvist (86) ; 4. Buemi (70) ; 5. Di Grassi (58) ; 6. Abt (56) ; 7. Piquet (45) ; 8. Evans (43)… 17. D’Ambrosio (12)