Formule 1

Un communiqué officiel émanant de Liberty Media, les nouveaux promoteurs de la F1, annonce que la F1 2018 va rompre avec l’une de ses plus anciennes traditions: celle des « Grid Girls » ces jolies filles souvent peu vêtues avec leurs panneaux indiquant les noms des pilotes, leur numéro et leur position sur la grille qui émoustillaient les photographes, distrayaient les pilotes et donnaient une touche très « glamour » aux grilles de départs

« L’an dernier, nous avons regardé toute une série de choses qui pouvaient ou devaient selon nous être améliorées ou changées afin d’être plus en relation avec notre vision d’un grand sport planétaire, » explique Sean Braches, directeur des opérations commerciales pour Liberty Media et la F1. « Même si l’utilisation de Grid Girls a fait partie des coutumes et du charme des Grands Prix durant des décennies, il nous semble que cela ne correspond plus à l’image que nous voulons donner à la F1 et que le symbole de « femme objet » est contraire aux normes sociales modernes. Nous trouvons que, de nos jours, cet usage n'est plus approprié pour la F1 et ses fans qu’ils soient jeunes ou vieux. »

Chacun appréciera à sa manière cette décision des nouveaux dirigeants américains s’étendant bien sûr à l’ensemble des week-ends F1 et aux courses annexes.

Notons que cette démarche avait été initiée il y a deux ans déjà par le WEC, le championnat du monde d’endurance. Et que la FIA pourrait emboîter le pas...