Formule 1

Sauf pénalité, pour lui ou un concurrent devant lui, Stoffel Vandoorne s'élancera en sixième ligne, ce dimanche à 15h10, au départ du GP d'Espagne, cinquième manche du Championnat du Monde de F1.

Auteur cet après-midi du onzième chrono, son meilleur résultat du samedi cette année, à une seconde et demi du meilleur chrono en Q2 de Sebastian Vettel, le pilote McLaren n'a été battu que de 223 millièmes par son équipier Fernando Alonso, mieux chaussé que lui pour passer en Q3.

Le plan a donc été parfaitement exécuté. L'Espagnol a chaussé les gommes super tendres pour hisser pour la première fois de la saison une McLaren-Renault en Q3, tandis que notre représentant s'est qualifié en pneus tendres, contrairement aux pilotes Red Bull, à Lewis Hamilton et à Fernando donc qui devront partir avec les pneus rouges supers tendres.

L'objectif est donc parfaitement atteint pour Stoffel auteur d'un bon tour et premier à pouvoir décidé de son choix de gommes pour le début de GP. Et il devrait choisir entre les tendres et les mediums. « Car les supers tendres ne sont pas beaucoup plus rapides et rendent vite le comportement de l'auto délicat,» a indiqué notre compatriote.

Notre compatriote qui a devancé en Q2 Pierre Gasly (Toro Rosso Honda), Esteban Ocon (Force India Mercedes), Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber) et Sergio Pérez (Force India Mercedes), Nico Hulkenberg (Renault) étant le premier éliminé en Q1.

Hamilton (Mercedes) retrouve la pole

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a dominé samedi les qualifications du Grand Prix d'Espagne, 5e épreuve de la saison de Formule 1 sur le circuit de Barcelone-Catalogne (4,655 km) à Montmelo, pour décrocher sa première pole position depuis la manche d'ouverture en Australie.

Le champion du monde en titre s'est offert le record du circuit, en 1:16.173 soit 40/1000e de mieux que son coéquipier finlandais Valtteri Bottas. Les Ferrari de l'Allemand Sebastian Vettel et de l'autre Finlandais Kimi Räikkönen s'élanceront en deuxième ligne dimanche.