Formule 1 Hamilton, Bottas, Ricciardo et Leclerc fixés pour 2019.

Attendu telle une rock star ce week-end chez lui à Silverstone, Lewis Hamilton devrait annoncer dans les jours, voire les heures qui viennent que ce ne sera pas la dernière fois que ses fans le verront rouler en F1 à domicile. Et qu’ils pourront conserver leurs casquettes argentées pour 2019 et la suite. "Je peux vous garantir que l’année prochaine Lewis Hamilton et Valtteri Bottas piloteront toujours pour Mercedes. C’est fait", a lâché, dans la foulée de son abandon au Red Bull Ring dimanche dernier, le président non exécutif de Mercedes Niki Lauda à la chaîne de télévision autrichienne ORF.

Pas sûr que Mercedes ait réellement prévu de communiquer de cette manière, mais tout le monde sait que l’ex-triple champion du monde n’est pas un joueur de pipeau.

Du coup, Christian Horner a également cru bon de confirmer que rien ne changerait chez Red Bull non plus. "Il y a une volonté mutuelle de continuer à collaborer avec Daniel, a indiqué le directeur sportif de l’écurie. La question n’est désormais plus de savoir si nous allons confirmer Ricciardo aux côtés de Max pour 2019, mais quand. Il ne reste que quelques détails à régler. Ce sera fait avant la trêve estivale. À moins que Lewis n’annonce sa retraite ce week-end, mais j’en doute..."

Le grand jeu de chaises musicales un moment annoncé n’aura donc pas lieu. Seule Ferrari devrait finalement modifier son duo, contre l’avis de Sebastian Vettel qui aurait préféré garder Kimi Raikkonen une année supplémentaire plutôt que d’avoir à faire à Charles Leclerc (photo). Selon la Gazetta dello Sport proche des Rosso, un contrat de deux ans (avec 2 millions de salaire en 2019 et 3 en 2020) serait sur la table du Monégasque. Il ne lui reste plus qu’à le signer. Au risque de se brûler les ailes selon certains tels Jacques Villeneuve. Étonnant point de vue d’un ancien champion ayant débuté sa carrière au sein de l’écurie Williams-Renault alors dominante. Que va faire Kimi Raikkonen jouant désormais plus sa carte personnelle ? Repartir s’amuser en WRC avec Toyota ou retourner chez McLaren (mais n’était-ce pas une idée d’Eric Boullier ?) lui proposant un gros paquet d’argent en cas de départ de plus en plus probable de Fernando Alonso ?

Autre mauvaise nouvelle pour Stoffel Vandoorne découlant des dernières annonces : Carlos Sainz restera chez Renault aux côtés d’Hulkenberg. Il n’a désormais plus que Sauber comme éventuelle porte de sortie, sa priorité étant toutefois de rester malgré tout avec McLaren.