Formule 1

Valtteri Bottas a été jugé responsable de l'incident qui a marqué la fin de la 3e séance d'essais libres du GP de Belgique de F1, samedi en début d'après-midi sur le circuit de Spa-Francorchamps. 

La maneouvre du Finlandais de Mercedes a contraint Stoffel Vandoorne de quitter la piste pour éviter le choc à grande vitesse dans les Combes. La McLaren avait terminé par un tête à queue, sans conséquence physique pour le Courtraisien

Le jury des commissaires a estimé que Bottas n'avait pas fait exprès de commettre l'écart au moment où Vandoorne tentait de le dépasser. "Bottas a admis sa culpabilité mais déclare qu'il n'avait pas vu la voiture s'approcher, même s'il a regardé dans ses rétroviseurs et a été averti par son équipe. Il croyait que la voiture était moins rapide qu'elle ne l'était vraiment", dit-il dans un message officiel. "Selon les stewards, il n'est pas question de préméditation ou d'insouciance. Par conséquent, aucune pénalité ne sera imposée."