Formule 1

Bon huitième des essais libres de cet après-midi, un poil devant Fernando Alonso, notre compatriote avoue pourtant que son "feeling" n’est pas encore top.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le bon résultat brut de l’après-midi, Stoffel Vandoorne n’a pas eu une première journée facile en Principauté. "Cela a été un jeudi difficile pour nous", nous a expliqué dans le paddock Stoffel. "Ce matin, la voiture était inconduisible. On était loin. On a bien travaillé sur les réglages durant la pause et cela a été mieux lors de la deuxième séance mais c’est encore loin d’être parfait. La voiture est toujours très compliquée. Elle réagit de manière imprévisible. Je ne suis pas 100% en confiance. Difficile dans ces conditions d’aller chercher les derniers centièmes qui font la différence. »

Il a pourtant réussi à devancer cet après-midi Fernando Alonso, dans la même galère que le Belge. Et privé ce matin d’une heure de piste suite à un souci de freins. "Il y a pas mal de boulot encore pour extraire tout le potentiel de cette MCL33, surtout ici. Cela tombe bien d’avoir une journée de travail en plus ce vendredi. On va pouvoir bien en profiter."

Les résultats de ce jeudi signifient-ils qu’une place en Q3, soit dans le Top 10, est envisageable? "Cela reste l’objectif, oui. C’est faisable mais il faudra aller chercher les derniers centièmes, éviter le trafic, les erreurs et mettre tout ensemble au bon moment samedi après-midi."