Formule 1

Les Red Bull d'emblée à l'aise, soucis pour McLaren.  Disputée sous le soleil, avec une température ambiante agréable de 22 degrés, la première session d'essais libres en vue du GP de Monaco vient de s'achever sur un doublé des Red Bull-Renault confirmant leur statut de favorites.

C'est Daniel Ricciardo qui a fixé le premier chrono de référence en tournant en 1.12.126, soit déjà 54 millièmes plus vite que la pole (et le record) datant de 2017 avec la Ferrari de Kimi Raikkonen. Un gain énorme pour une première séance essentiellement dû aux nouveaux pneus hypers tendres chaussés pour la première fois durant un week-end de course.

L'Australien a devancé son équipier Max Verstappen de 154 millièmes. Le Belgo-néerlandais a commis une petite faute sans conséquence en tirant tout droit à Sainte-Dévote.

Derrière les deux RB14, Lewis Hamilton pointe le museau de sa Mercedes à 354 millièmes. « On a vu à Barcelone que Red Bull avait les meilleurs temps dans le 3e secteur, le plus lent. On sait qu'ils vont être très forts ici ce week-end sur une piste ne convenant pas trop à notre monoplace, » avoue le Britannique.

Vainqueur l'an dernier, Sebastian Vettel doit se contenter du 4e chrono provisoire à neuf dixièmes. Il devance de deux centièmes son équipier Kimi Raikkonen. Carlos Sainz Jr (Renault) coiffe Valtteri Bottas pour le gain de la 6e place. Le Finlandais porte un casque aux couleurs légendaires de son compatriote Mika Hakkinen.

Sergio Pérez, Romain Grosjean (qui n'a pas encore tapé!) et l'étonnant Sergey Sirotkin clôture le Top 10.

Cela démarre plutôt mal pour McLaren avec les 15e (à plus de deux secondes) et 17e chronos de Stoffel Vandoorne et Fernando Alonso. « La voiture est inconduisible, » a crié à la radio notre compatriote après une demie heure. Il a néanmoins continué à aligner les tours (37). Ce qui n'est pas le cas de son équipier. Après cinq tours, l'Espagnol est rentré au stand avec des soucis de freins. Il y est resté durant plus d'une heure avant de repartir pour les dix dernières minutes et de décrocher un très modeste 17e chrono à deux secondes et demie devant Stroll, Ericsson et Magnussen. Pas de très bon augure tout cela pour la suite du week-end...