Formule 1 Aussi bien avec Vettel que Räikkönen, la Rossa a dominé la journée de vendredi.

Ferrari est remonté comme un coucou en Belgique. Les SF18-H disposent d’une 3e évolution moteur à Spa et comptent en faire bon usage. Maranello a marqué son territoire vendredi lors des deux premières séances d’essais libres en se hissant au sommet de la feuille de temps. Sebastian Vettel a tiré en premier lors de la séance matinale. L’Allemand doit se ressaisir pour réduire son retard au championnat sur Lewis Hamilton. Le n°5 est plutôt bien parti. "Nous avons encore de la marge," indique Vettel. "Nous n’avons pas encore montré tout le potentiel de la voiture. Il y a encore un peu de pain sur la planche. C’est important d’être en confiance avant les qualifs et nous allons dans le bon sens."

Même son de cloche du côté de Kimi Räikkönen, référence de la 2e séance. "Il est encore trop tôt pour dire si nous serons devant en qualifs et en course," concède Iceman. "Nous avons un nouveau moteur à Spa-Francorchamps et les progrès devraient être là."

Mercedes est en embuscade. Lewis Hamilton a réalisé les 3e et 2e temps mais il est conscient que ce sera plus difficile qu’en 2017. "Les Ferrari ont fait un gros pas en avant, surtout avec le moteur," indique-t-il. "Je ne sais pas si nous serons au niveau question puissance mais je pense que notre voiture sera OK."

Les Red Bull ont également répondu présent avec un Max Verstappen signant le 2e temps en EL1. Il faudra surveiller les Force India et les Renault qui ont pointé dans le Top 10 à chaque fois. Voir une voiture jaune ou rose sur le podium n’est pas exclu en cas de pépin chez les favoris. Les Sauber ont aussi répondu présent et se battront pour les points.