Formule 1

Le Monégasque, qui défend les couleurs de Sauber-Alfa Romeo, a officialisé son arrivée chez les Rouges.

C'était dans l'air depuis plusieurs jours. Auteur d'une excellente saison pour sa première année en Formule 1 avec Sauber-Alfa Romeo, Charles Leclerc a finalement été officialisé au sein de la Scuderia Ferrari pour la saison prochaine. Il remplacera Kimi Räikkönen qui prendra sa place chez Sauber l'an prochain.

"C'est un rêve qui devient réalité, a déclaré Leclerc sur son compte Instagram. Je serai éternellement reconnaissant envers la Scuderia Ferrari pour l'opportunité qu'elle me donne pour défendre ses couleurs. J'en profite également pour remercier ma famille ainsi que mon manager Nicolas Todt qui m'a pris sous son aile en 2011."

"Je veux également rendre hommage à une personne qui n'est plus de ce monde et à qui je dois tout: Papa. A mon parrain et ami Jules [Bianchi], merci pour toutes les choses que tu m'as apprises. Nous ne t'oublierons jamais. Merci également à tous ceux qui me soutiennent et croient en moi. Je ferai tout pour ne pas vous décevoir."

Le Monégasque, champion de GP3 Series et de Formule 2, fait partie depuis plusieurs années de la Ferrari Driver Academy. Filleul du regretté Jules Bianchi, il fait partie des jeunes pilotes les plus prometteurs du paddock. Souvent considéré comme un futur grand pilote, sympa et souriant, il devra affronter Sebastian Vettel qui devra composer avec un jeune loup aux dents longues. L'association entre le quadruple champion du monde et son cadet promet d'être intéressante, surtout si Leclerc décide de ne pas se mettre au service de l'Allemand.

Cela faisait depuis 27 ans que le Cheval Cabré n'avait pas titularisé un pilote avec aussi peu d'expérience. Il faut en effet remonter à Jean Alesi qui avait eu la lourde tâche d'épauler Alain Prost en 1991 après avoir seulement effectué une saison et demie au sein de l'écurie Tyrrell.