Formule 1 Un peu de positif en attendant de viser à nouveau les points à Singapour.

Vingtième et dernier des qualifications les plus serrées de la saison, dix-septième sur la grille et quinzième à l'issue du premier tour, Stoffel Vandoorne s'est classé 13e d'un GP d'Italie marqué par les abandons de son équipier Fernando Alonso (transmission) mais aussi de Daniel Ricciardo (moteur) et Brendon Hartley (crash au départ).

"La course a été chouette, plutôt mieux que prévu, avec un résultat décent à l'arrivée",
positivait notre compatriote. "Mon envol n'a pas été terrible. Je me suis retrouvé coincé durant mon premier relais entre les deux Sauber de Leclerc et Ericsson. Grâce à une bonne stratégie et une bonne gestion de mes pneumatiques, j'ai pu doubler la Toro Rosso de Gasly et la Renault d'Hulkenberg lors de mon arrêt. Je ne pense pas qu'il y avait moyen de faire mieux aujourd'hui."

Et à Singapour dans quinze jours? "Là ce sera autre chose. On va pouvoir remettre un max d'appui et là nous serons à nouveau un peu plus compétitifs. On avait marqué des points là-bas l'an dernier et je pense que ce sera encore jouable cette fois."