Formule 1

Le Belge n’a pu faire mieux qu’un 17e temps comme meilleur résultat mais a une bonne excuse…

Chez McLaren, on a décidé de ne pas placer ses œufs dans le même panier lors des essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne. Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne avaient chacun des réglages différents. Et c’est le Courtraisien qui est (encore) tombé sur le mauvais cheval. D’où un 17e temps dans chaque séance tandis que l’Espagnol signait le 6e chrono.

Bref, Stoffy a fait le cobaye mais espère qu’il pourra disposer du set-up d’Alonso pour enfin briller pour la suite du week-end. « Ce fut un vendredi difficile », confie Vandoorne. « L’asphalte bosselé rendait la voiture délicate à piloter. Mais il faut retenir du positif avec le 6e temps de Fernando. Nous avions des réglages différents et je peux me tabler sur ceux de Fernando qui ont visiblement porté leurs fruits. Nous sommes généralement moins performants en qualifications. J’espère donc que nous montrons enfin de bonnes choses. »

De là à viser la Q3, il y a un pas que Stoffel ne veut pas franchir. « C’est difficile à dire », ajoute-t-il. « Il y a des voitures comme la Red Bull de Verstappen et la Haas de Grosjean qui ont eu des crashs aujourd’hui mais qui seront sûrement devant nous ce samedi. C’est désormais à nous de tout mettre ensemble afin de tirer la quintessence de notre MCL33. »

En attendant, Vandoorne va regarder le match Belgique-Brésil. Autant dire que les petites plaisanteries ne vont pas manquer entre lui et son nouveau directeur de la compétition, le franco-brésilien Gil de Ferran.