Formule 1 Stoffel Vandoorne se bat contre les statistiques qui "ne disent pas toujours la vérité".

Plutôt que le résultat brut, il faut donc pousser l’analyse un peu plus loin. Et l’on constatera alors que l’écart avec son équipier dans l’exercice du tour le plus rapide a diminué de moitié.

"Je suis nettement plus proche de lui qu’en 2017. Et je le répète, avec un peu plus de réussite, j’aurais déjà dû le devancer à une ou deux reprises."

(...)