Formule 1 Consignes entre Mercedes et Force India !

L'histoire se passe au 12e tour. Lewis Hamilton, alors 3e, est le premier des leaders à s'arrêter. Il repart sixième deux secondes derrière Esteban Ocon. Le Français fait une des plus belles courses de sa carrière. Mais soudainement, à la sortie du tunnel, on le voit lever le pied et laisser passer Lewis Hamilton. Cela ressemble étrangement à une consigne venue d'en haut. Son manager est en effet Toto Wolff, le patron de Mercedes.

Pour en avoir le coeur net, nous tentons d'aller poser la question à Esteban après la course. « Il n'est plus là, » nous répond-t-on d'abord. On parvient ensuite à joindre l'attaché de presse Will Hings. « Nous voulons voir Esteban pour lui poser une question, trente secondes ! » « Quelle est votre question, » nous demande le PR. « Esteban-a-t-il ralenti pour laisser passer Lewis ? » La tête de notre interlocuteur change. Il tente la parade : « Peut-être préférait-il le laisser passer pour ne pas user ses pneus. » Pas à nous lui répond-t-on. « C'est vous qui décidez que c'étaient des consignes alors ? » nous balance-t-il agressif. « Non mais c'est pour cela que je voudrais lui poser la question. »

Et le chargé de relations publiques de monter à l'étage à la recherche d'Ocon. Puis, après quelques minutes d'attente, nous le voyons s'enfuir avec ses bagages par une porte dérobée. Nous nous glissons entre deux camions et le rattrapons pour lui dire ce que nous pensons de la manière dont il fait son boulot. Le jeune homme est gêné...

Sur le retour, nous retournons chez Mercedes où nous retrouvons Lewis Hamilton en pleine conférence de presse. « Lewis, vous souvenez vous où vous avez doublé Esteban Ocon dans le 13e tour ? » Le Britannique fait d'abord mine de ne pas se souvenir . Puis il lance : « Ah oui, à la sortie du tunnel je crois. Mon seul dépassement de la course. » Cela a-t-il été dur ? « Non, pas vraiment... »

Nous demandons ensuite à parler à Toto Wolff. « Il vient de s'en aller, » nous annonce-t-on. Par chance, en remontant vers la salle de presse, nous voyons le directeur de Mercedes quitter le paddock en compagnie de son épouse. « Mr Wolff puis je vous poser une question ? » « Oui bien sûr. » « Avez vous donné l'ordre à Esteban Ocon de laisser passer Lewis ? » Sa réponse est franche et directe : « Oui ! » Pourquoi ? « Parce que c'est comme cela... »

Les consignes au sein d'un même team ont été interdites par la FIA. Mais quid des consignes entre deux teams différents ? Jamais on n'a vu cela. Car Esteban Ocon n'avait pas un tour de retard, non il était en ce moment cinquième du GP. Sur un tracé où dépasser est impossible...

C'est désormais officiel, Lewis Hamilton a un nouvel allié dans le championnat, Esteban Ocon. Son futur équipier ? Toto seul le sait...