Formule 1 Stoffel Vandoorne a retrouvé le sourire grâce à son nouveau nez.

Deux fois neuvième, une fois derrière Fernando Alonso mais la seconde 313 millièmes devant l’Espagnol, à 1.4 du meilleur chrono de Lewis Hamilton, Stoffel Vandoorne a vécu, hier, son meilleur vendredi depuis le début de saison. Apparemment, grâce au nouveau nez à trois narines de sa McLaren et quelques autres évolutions aérodynamiques, Stoffel respire un peu plus... la confiance. Même s’il reste prudent dans ses propos...

"La journée a été très chargée et assez positive. Le week-end a bien commencé", souriait-il. "Il reste du travail pour développer tout cela, mais la base paraît meilleure." Et quid de son feeling ? Se sent-il désormais plus à l’aise derrière le volant ? "Oui, mais attention, il y a toujours beaucoup d’adhérence sur cette piste donc il ne faut pas crier victoire trop vite. Mais cela va dans la bonne direction."

La Q3 réservée aux dix meilleurs semble-t-elle dès lors accessible ? "Ce serait chouette bien sûr, mais ce n’est pas nécessairement l’objectif. Et ce ne sera pas évident car c’est très serré dans le milieu de peloton. On doit voir avec notre choix de pneus. Le comportement des monoplaces est nettement plus délicat avec les supers tendres. On a peut-être un bon coup à jouer." Battre Fernando Alonso devant son public est-il à sa portée? "Oui, pourquoi pas ? Mon but n’est toutefois pas de devancer seulement Fernando mais aussi tous les autres."

Quand on vous disait que la confiance revenait…