Formule 1

Le Belge a terminé le Grand Prix de Grande-Bretagne à la 12e place.

Le contraste était une nouvelle fois saisissant chez McLaren à Silverstone. Tandis que Fernando Alonso arrachait à nouveau 4 points grâce à sa 8e place, Stoffel Vandoorne n’a pu faire mieux qu’un 12e rang final. Une nouvelle fois en dehors des points, le Courtraisien a été handicapé par un loup dans sa voiture mais le problème devrait être réglé sous peu. On l’espère.

« Les conditions étaient à nouveau très compliquées pour nous. J’avais à peu près le même feeling dans la voiture qu’hier », explique Vandoorne au micro de la RTBF. « J’ai vécu une course difficile, je pense qu’il y avait des opportunités, mais on n’était jamais vraiment là pour les saisir. Un week-end très difficile pour nous. On vient de faire un débriefing très constructif et de comprendre pourquoi aujourd’hui était peut-être plus difficile pour Fernando comme pour moi. On a peut-être trouvé une direction à suivre pour le futur. C’est au niveau de l’aérodynamisme qu’il y a un problème sur la voiture, espérons qu’on puisse trouver une solution très rapidement. »

En attendant, Stoffel doit impérativement marquer des points à Hockenheim. Cela fait depuis le Grand Prix d’Espagne que le pilote n°2 n’a plus marqué de points. Il est donc urgent de réagir.

« On a une semaine et demi avant d’arriver en Allemagne, j’espère que du côté de l’usine, on va en profiter pour trouver quelques updates qui iront dans la bonne direction. », ajoute-t-il. « Il faudra ensuite attendre de monter en piste pour voir comment ça va marcher. Il est important de trouver une solution pour gommer les défauts de cette voiture. C’est sûr qu’avec tout ce qu’on a connu, cette première saison et demi chez McLaren n’a pas été facile, mais nous restons très concentrés, j’ai beaucoup de support du côté de l’équipe, et je fais ce que je peux. »