Formule 1

En 2012, Fernando Alonso menait le championnat pour Ferrari avec une avance substantielle sur une poignée de rivaux dont Sebastian Vettel.

Un commentaire signé Martin Businaro.

(...)