Moteurs

L'Italien Andrea Dovizioso (Ducati) a remporté dimanche le Grand Prix de Saint-Marin de MotoGP, signant sa troisième victoire de la saison, la 11e de sa carrière. Il s'est imposé devant l'Espagnol Marc Marquez (Honda) et le Britannique Cal Crutchlow (LCR Honda).

Marquez, quadruple champion du monde de MotoGP, réalise une excellente opération au classement général, puisqu'il dispose à présent de 67 points d'avance sur Dovizioso, son nouveau dauphin.

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Ducati), parti en pole mais qui a chuté à deux tours de l'arrivée, et l'Italien Valentino Rossi (Yamaha), seulement 7e dimanche à Misano, reculent aux 3e et 4e rang du Championnat du monde.

Il s'agit du premier succès de Dovizioso au GP de Saint-Marin.

"Je n'avais encore jamais gagné à Misano", a d'ailleurs rappelé le natif de Forlimpopoli, ville située à 60 km du circuit Marco-Simoncelli.

"Dovi", vice-champion du monde l'an passé derrière Marquez, a mené un cavalier seul après avoir doublé au 6e tour son équipier Lorenzo, parti en pole.

Celui-ci occupait la deuxième place, suivi de près par Marquez, et attaquait très fort pour revenir sur l'Italien, lorsqu'il est parti à la faute.

Alors que le dernier tiers de la saison s'annonce, Marquez conserve donc une avance très confortable.

"Les Ducati étaient plus rapides, mon objectif était de perdre seulement cinq points en finissant 2e et j'y suis parvenu quand Jorge est tombé", a-t-il indiqué.

"On a fait du bon travail en vue du titre", a résumé le Catalan, sourire aux lèvres.

Les Yamaha ont confirmé leurs grosses difficultés du moment.

L'écurie officielle court après un succès depuis 22 courses.

L'Espagnol Maverick Vinales, équipier de Rossi, a pris la 5e place derrière son compatriote Alex Rins (Suzuki) et devant un autre pilote espagnol, Dani Pedrosa (Honda).

Crutchlow n'était lui pas monté sur le podium depuis sa victoire en Argentine en avril.

Xavier Siméon a chuté et n'a pas terminé la course.