Moteurs

Le Brabançon vise un quatrième succès, le premier en Historic.

De retour lui aussi du Monte-Carlo où il officiait en qualité d'ouvreur pour son fils Guillaume, Grégoire de Mevius précédera ce week-end son aîné Ghislain à qui il a prêté sa Nissan 240 RS Gr.B. Mais cette fois, le triple vainqueur des Boucles (1993, 1996, 1998) fera la course, flanqué du numéro 3 sur sa Porsche 911 de chez BMA. Avec un premier succès historique comme objectif ?

« J'aimerais bien, c'est sûr, mais ce n'est pas la priorité » raconte l'ancien champion du monde Groupe N. « Je participe aux Legend aujourd'hui avant tout pour me détendre et m'amuser. Je me réjouis autant de revoir les anciens copains vendredi que de rouler. Et je viens en respectant l'esprit de l'Historic. Je n'étais pas au départ l'an dernier et je vais découvrir une bonne partie du parcours. Mais j'ai résisté à la tentation d'aller reconnaître avant en cachette comme le font certains alors que c'est interdit. C'est une maladie un peu belge d'enfreindre ainsi les règles et je le regrette. Le concept de l'Historic, ce n'est pas cela ! Il y a trop de dérives. Au Maroc, les recos sont autorisées et certains vont là-bas une semaine avant la course qui dure déjà cinq jours. Du coup, c'est aussi long qu'un Dakar. Cela n'a pas de sens... »

Cela ne signifie pas pour autant que Grégoire va amuser la galerie. « Je ne suis pas là pour me promener, c'est certain. Je vais me battre avec ceux qui, comme moi, ont respecté le secret du parcours jusqu'à vendredi. Le samedi, c'est pas mal des spéciales connues. Je viens en fait surtout pour la 2ème étape. Si je pouvais ne participer qu'au dimanche, je le ferais. C'est dingue de pouvoir vivre une journée du RAC en Belgique. Je n'aurais jamais imaginé que ce soit possible. »

Un petit mot sur Ghislain ? Il restera derrière son paternel au classement ? « Logiquement oui vu que ma Porsche est plus compétitive que la Nissan Gr.B conçue à l'époque pour les rallyes en Afrique, pour rivaliser avec les Escort. Mais la 911 est plus coupleuse, plus efficace, elle motrice mieux. Si l'usine s'était un peu plus impliqué à l'époque, elle aurait tout gagné en Mondial. »

En Belgique en tout cas, elle a remporté de nombreux titres et rallyes aux mains des « trois mousquetaires. » Et son palmarès n'est pas terminé...