La mécanique lâche Neuville

Vincent Marique Publié le - Mis à jour le

Moteurs

Loeb talonné par les Ford, Neuville hors des points

LOUTRAKI Même si la journée de ce samedi est la plus redoutée de ce Rallye de l’Acropole, avec des spéciales annoncées particulièrement cassantes par les concurrents, les chronos tracés hier autour d’Itea, sur la côte Nord du Golfe de Corinthe, ont déjà fait énormément de dégâts. Pas tellement au niveau des leaders puisque les pilotes officiels Ford et Citroën ont été épargnés, mais bien pour le groupe des poursuivants, au sein duquel Thierry Neuville s’était positionné avantageusement dès les premiers chronos du jour.

À mi-journée, le pilote du Citroën Junior Team pointait à une belle 6e place, précédé seulement par Mads Ostberg. Contrairement à Evgeny Novikov, affecté par un problème de moteur, et à Ott Tänak, auteur d’une énième erreur cette saison, Thierry était parvenu jusque là à éviter tous les écueils : “Notre rythme est bon et depuis ce matin nous avons travaillé dans la bonne direction au niveau des réglages. Mais j’avais quand même un peu peur de commettre une erreur. On s’en fout des temps. Ce qui compte, c’est de prendre de l’expérience.”

Dans la 6e spéciale, le Junior de chez Citroën signait un superbe 2e temps, seulement précédé par Loeb de 3"4 sur 22 kilomètres : “Ce chrono était très glissant avec beaucoup de boue. Nous avions un bon choix de pneus avec 2 hard et 2 soft croisés. J’ai ainsi pu chercher la motricité tout en restant propre sans prendre de risque.”

La journée se terminait mal pour Thierry, qui perdait plus de cinq minutes dans le 9e chrono, une spéciale où Ostberg perdait gros aussi en sortant de la route. Mais contrairement au Norvégien, Thierry n’avait absolument rien à se reprocher. “Nous avons cassé un cardan à la fin de la spéciale précédente , racontait Thierry sur la route du retour vers Loutraki. Sur la liaison, nous avons enlevé ce cardan pour éviter d’endommager encore plus la transmission. Mais nous étions ainsi avec seulement les roues arrière motrices et quasiment sans freins. La spéciale fut donc très longue et très difficile. Et je suis content d’en être sorti…”

Relégué au-delà de la 10e place et en dehors des points au lieu d’être 5e, Thierry ne pourra compter que sur une hécatombe ce samedi pour remonter au classement.

Devant, Sébastien Loeb a pris l’avantage sur les pilotes Ford, qui demeurent cependant menaçants puisque Latvala pointe à moins de sept secondes. Gêné par la poussière d’Ostberg, Hirvonen a crevé dans la dernière spéciale du jour et perdu légèrement le contact avec Petter Solberg, actuellement 3e.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner