Moteurs Thierry a laissé une forte impression, ce samedi, au pays de Galles.

Le Wales Rally GB est décidément un rallye particulier. Du soleil au brouillard en passant par la pluie, les concurrents ont eu droit à tout. Le début de course dans les forêts galloises n’avait guère souri à Thierry Neuville. Ce samedi, sur des spéciales plus rapides et sous la pluie, notre compatriote a retrouvé toute sa superbe.

Avec le local Evans, il a été un des deux hommes forts de la journée, comblant son retard sur Ogier au championnat en signant des chronos impressionnants, dont trois scratches. "Je suis heureux !" commentait-il à l’assistance de Deeside, la seule prévue après sept spéciales seulement. "Les choses se sont mieux passées que vendredi. Pour réduire le sous-virage qui nous handicapait vendredi, nous avons travaillé sur le mapping du différentiel central. Et j’ai utilisé davantage le frein-à-main. La Hyundai était parfaite pour les conditions de ce jour. J’étais à l’aise dans la voiture. Je n’ai plus rien changé aux réglages entre les spéciales. Du coup, j’étais en confiance, j’ai mieux piloté, j’ai été plus consistant. Nous avons attaqué pour récupérer le temps perdu au début. Visiblement, ça a bien marché, surtout l’après-midi quand les spéciales étaient plus glissantes. Et nous n’avons pas perdu trop de temps par rapport à la tête."

Le mot-clé dans l’histoire, c’est "être à l’aise dans la voiture". "Effectivement. C’est toujours une question de feeling, de set up. Et ici, nous ne sommes pas loin de la perfection. Je suis content. Je n’ai pas commis la moindre erreur. Les résultats ont suivi." Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul sont, en effet, remontés de la quatrième à la deuxième place. Pendant que Tänak et Ogier perdaient 36" 5 et 38" 1 sur le leader Evans, nos compatriotes ne concédaient que 9" 2. Restaient deux spéciales nocturnes, pour lesquelles on annonçait du brouillard… "Quand on ne voit rien, on ne peut pas rouler très vite car on ne sait pas où on est. Je croise les doigts pour que la visibilité reste correcte sinon ça peut être dangereux."

Hélas, le brouillard était bien au rendez-vous à Aberhirnant. En 13,9 km, Neuville concédait la bagatelle de 33" à Latvala et Paddon. Et, surtout, 21" à Ogier qui, malgré une crevaison, lui ravissait la deuxième place pour 3". Le scratch de Thierry dans la dernière spéciale, sans brouillard, ne suffisait pas à repasser Ogier. "C’est incroyable. Tu te bats toute la journée et puis tu perds tout comme ça dans le brouillard. C’est décevant."

Alors qu’il était bien parti pour repousser l’attribution du titre en Australie, Thierry doit maintenant reprendre l’avantage sur Ogier au classement du Wales et marquer cinq points de plus que lui dans la Power Stage. Quasi utopique, mais il faut continuer à y croire. D’autant que d’autres pilotes sont en mesure de venir jouer le rôle d’arbitres.