Moteurs

Victorieux des dernières 1000km de Suzuka, le Verviétois est revenu sur son aventure japonaise.

On avait fini par ne plus y croire. Et pourtant, Bertrand Baguette s’est rappelé au bon souvenir de tous dimanche dernier en remportant les 1000 kilomètres de Suzuka, sommet du championnat de Super GT japonais. Depuis son arrivée au Japon voici 3 ans et demi, le pilote de Thimister-Clermont n’avait pu faire mieux qu’une 3e place dans un des championnats d’endurance les plus relevés au monde. Il devait en effet composer avec une Honda NSX-GT équipée de pneus Dunlop, la seule auto du plateau à être chaussée des gommes anglaises. Cela signifie que le moindre égarement dans la compréhension des pneumatiques peut avoir des conséquences fâcheuses en l’absence d’informations venant d’autres teams.

(...)