Moteurs

Le Trophée des Alpes a démarré ce lundi pour 4 jours de course très éprouvante. D'emblée, les Belges ont marqué l'épreuve de leur empreinte puisqu'ils étaient 4 dans les 5 premiers après la 1ère journée.

Parmi les 71 équipages ayant pris le départ du Trophée des Alpes, organisé pour la première fois par Patrick Zaniroli, on dénombre pas moins de 32 Belges. Comme d'habitude dans les épreuves de régularité sportive pour véhicules historiques, plusieurs d'entre eux faisaient partie des favoris. Si on ne les retrouvait pas tous aux avant-postes au terme de la première journée de course, quatre duos noir-jaune-rouge se hissaient quand même dans le Top 5, emmenés par les favoris Yves Deflandre et Joseph Lambert. L'équipage de la bien connue Porsche 911 orange a fait preuve d'une régularité exemplaire, ne concédant que 12 points (ou secondes) sur les 8 zones de régularité (ZR) et 7 cols ayant agrémenté la journée entre Cavalaire-sur-Mer et Valence (453 km).

Ayant opté pour une vitesse moyenne à respecter plus faible (catégorie 'intermédiaire'), les Italiens Marco Leva et Alexia Giugni se sont affirmés comme leurs plus coriaces adversaires, avec 16 points sur leur Lancia Fulvia HF 1600. Ayant troqué leur MG B GT pour une Ford Escort Mk1, Etienne Baugnée et Benoît Remion confirmaient qu'ils font aussi partie du gratin de la spécialité sur les parcours exigeants en se hissant à la 3ème place avec 21 points. 2èmes en 'moyenne intermédiaire', Didier Defays et Philippe Pirot (BMW 1600 S) suivaient à 1 point, tandis que Raymond Horgnies et Patrick Lienne (Porsche 911) précédaient avec 27 points les spécialistes français Garosi-Fontaine (Mazda RX2 - 31,2 points) et les époux Sanseigne (Lancia Delta Integrale - 33 points).

Le beau bilan belge était complété par la 9ème place du duo Venier-Lys sur une petite Lancia Fulvia 1300 (36,8 pts) et par la 10ème de Sandrine et Adrien Felot (Porsche 911 - 37 pts). Sandrine était ainsi la 1ère pilote féminine classée, deux rangs devant le 1er équipage 100% féminin, composé des Françaises Edith Ragot et Marie-Christine Perin sur une... VW Cox 1200.

Deux équipages belges que l'on attendait dans la lutte pour la victoire ont connu une journée difficile. Delhez-Noelanders (Ford Escort) et Reuter-Vandevorst (Porsche 914/6) ne pointaient qu'aux 25e et 26e places, tous deux avec 103 points. C'est pire pour d'autres. La Fiat 131 Abarth sur laquelle Cédric Pirotte nourrissait de grandes ambitions à la droite du Français Petit a d'emblée failli. "Le train avant et le pont arrière sont déglingués, le tripmaster ne fonctionne pas bien et les pneus s'usent à une vitesse inouïe, ce qui nous a valu une crevaison," regrette le Hutois, 58e avec 1716 points (!) et qui ne serait pas étonné de devoir rapidement abandonner.

Sur les pentes des cols des Fourches, d’Espinouse et de Font Belle en matinée, puis de St-Jean, du Reychasset, de Pomerol et des Roustans l'après-midi, les premiers abandons ont été enregistrés, à commencer par les deux Jaguar Type E engagées. Sur son Alfa Giulia, notre compatriote Georges Verquin a dû attendre l'assistance de l'organisation, tandis que l'Alpine A110 1300 dont le baquet de droite est occupé par le Waremmien Alex Paquay a été considérablement retardée par des problèmes d'admission.

Ce mardi, les concurrents attaquent les Alpes! Un peu plus de 400 km les attendent entre Valence et la station de La Clusaz. Le tout décliné en 7 ZR et encore 5 cols à franchir parmi lesquels l’Echarasson et la Machine, avant le déjeuner programmé à Saint-Pierre de Chartreuse après un passage par Villard-de-Lans.