Moteurs Avec Benji, le titre TCR Benelux reste dans le giron Honda Boutsen Ginion.

Cette fois, c’est définitivement dans la poche. Après deux titres de champion de Belgique en karting, Benjamin Lessennes est devenu, à 18 ans à peine, le plus jeune champion de l’histoire du Championnat de Belgique (Benelux ici en l’occurence) en circuits au terme d’une très belle saison.

Le Namurois succède ainsi au palmarès à Stéphane Lémeret, qui fut, un week-end, son équipier cette année au même titre qu’Enzo Guibbert mais surtout que l’expérimenté Tom Coronel. "J’ai vécu une très belle année avec cinq victoires personnelles, un week-end de rêve à Zolder où l’on a tout gagné", s’exclame Benji.

Seul regret, une finale en queue de poisson dimanche à Assen lors des deux ultimes sprints. "C’est vrai que sur le coup j’étais déçu, triste que cela se termine de cette manière. Je suis un compétiteur et je voulais fêter mes titres (il est aussi sacré en juniors, NdlR) sur le podium. J’avais pris un bon départ mais, en voulant éviter Max Potty à la dérive dans le premier virage, je me suis fait percuter par une Audi. On a mis deux tours à me sortir du bac et ensuite la voiture avait perdu de la puissance. Je prenais 170 km/h au lieu de 210 en bout de ligne droite. Le seul objectif était dès lors de finir, même dernier, pour prendre les points et assurer le titre."

Une demi-heure après l’arrivée, le pilote de la Honda Civic orange et noire faisait déjà la fête avec toute l’équipe du Thierry Boutsen Racing. "J’ai beaucoup appris avec eux. Je passais 8h par jour sur les courses avec mon ingénieur, Kevin, le fils de notre ancien vainqueur de GP. "

Son meilleur souvenir de l’année ? "Ma deuxième place à Francorchamps au niveau international. Là, j’ai démontré que j’avais ma place au plus haut niveau. Il faut faire confiance aux jeunes. On est aussi rapides que les vieux plus rusés et plus difficiles à doubler en peloton. Je l’ai appris à mes dépens avec Rob Huff."

Prochaine étape : le TCR International : "C’est l’objectif mais c’est cinq fois plus cher, impossible donc sans l’aide de Honda", confie notre compatriote poursuivant des études de gestion d’entreprise. "Je suis aussi tenté par la nouvelle Honda NSX GT3 que j’aurai l’occasion de tester durant l’hiver. Le top du Tourisme reste toutefois ma priorité. Avec deux séances libres seulement avant chaque qualif , mon prochain défi sera d’apprendre vite toutes les pistes à l’exception de Spa."

Mais aujourd’hui, avec les simulateurs, cela ne pose plus problème aux plus doués de la nouvelle génération.