Moteurs Maxime a vécu un week-end difficile au Nürburgring. Mais l’arbre de l’échec ne peut cacher la forêt pétrie de qualités.

Le bientôt double papa n’a pas un métier banal. La course, certes, peut être rémunératrice mais, au gré des décisions des constructeurs automobiles, tout peut s’arrêter en quelques heures. Regardez Porsche. Sans préavis, sans crier gare, la marque de Zuffenhausen quittera, à la fin de la présente saison, le championnat d’Endurance pour rejoindre le championnat du monde des voitures électriques. Cela fait évidemment plus sérieux.

Chez Mercedes, ils ont annoncé leur retrait du DTM pour 2019. Ne tournons pas autour du pot : si l’étoile n’est pas remplacée par une autre marque, si le DTM ne s’internationalise pas, alors même les pilotes sous contrat seront menacés, ce qui est déjà arrivé à moult reprises dans le sport automobile professionnel. De quoi être inquiet ?

(...)