Moteurs

La Commission Grand Prix a apporté quelques modifications au règlement des épreuves comptant pour les différents championnats du monde de vitesse motocyclistes. La principale concerne le classement d'un pilote accidenté en vue de la ligne d'arrivée.

Il était en effet auparavant impératif, sous peine d'être disqualifié, comme par exemple le Néerlandais Bo Bendsneyder en Moto3, au TT d'Assen en 2017, de passer sous le drapeau à damiers en étant en contact avec sa moto.

Il est "déjà arrivé par le passé que pilote et moto franchissent le drapeau à damier séparément", a ainsi rappelé la Fédération internationale motocycliste (FIM), qui a revu le principe lors d'une réunion tenue le 30 novembre à Madrid.

"À l'avenir, son temps tiendra compte de la partie - du pilote ou de la moto - qui franchira la ligne en dernier".