Moteurs

Suivons l’ordre chronologique et commençons par une bonne nouvelle. Dès le Grand Prix de cette fin de semaine qui se courra à Misano, Xavier Siméon hérite de la Ducati 2017 confiée jusqu’ici à Tito Rabat. 

Grièvement blessé lors des essais en vue du Grand Prix de Silverstone, Rabat loupera au minimum les quatre prochaines manches du Moto GP. Sa rééducation se poursuit dans les meilleures conditions mais diverses fractures à une jambe ne sont pas un détail et méritent toute l’attention nécessaire afin que le pilote recouvre totalement la santé. 

A Siméon maintenant de prouver qu’avec un matériel plus compétitif que le sien, il peut se mêler au peloton des débutants. Il devra être particulièrement concentré parce qu’une menace plane sur son sort. En effet, le Tchèque (avec provision !) 

Karel Abraham vient de signer un contrat de deux ans avec Reale Avintia. Abraham, en Moto GP depuis 2011, pourrait obliger Xavier Siméon à changer d’air, si c’est encore possible. Certes, fin 2017, notre compatriote s’est lié pour deux ans avec l’équipe Reale Avintia mais les contrats sont parfois sujet à des modifications de dernière minute. 

Et comme un petit arrangement vaut mieux qu’un long procès, on ne peut pas encore se prononcer quant à la suite de la carrière de Siméon. Les quatre prochains Grands Prix seront donc autant de rendez-vous qui mettront la pression sur les épaules de Xavier. S’il s’en tire à son avantage, cela devrait être plus simple pour lui. Il est clairement en concurrence avec son équipier au repos.