Moteurs

La pilote de la Gillet n°125 s’est hissée au sommet de la montagne américaine tandis que le pilote Français est le nouveau roi de la mythique course de côte.

Avec huit heures de décalage avec la Belgique, il a fallu attendre ce soir pour obtenir les chronos de la montée finale de Pikes Peak.

Romain Dumas a dépassé toutes les espérances en se montrant le plus rapide de ce cru 2018 mais aussi en pulvérisant le record de la célèbre course de côte du Colorado au volant de son proto électrique Volkswagen I.D.R.. Avec un temps de 7:57.148, le chrono de 8:13.878 signé par Sébastien Loeb en 2013 est largement battu. Il s’agit également d’une petite révolution puisque la motorisation électrique est désormais souveraine à Pikes Peak, au nez et à la barbe des machines équipées d’un moteur thermique.

Et Vanina Ickx dans tout cela ? L’objectif de la représentante de l’équipe Gillet-Delaware était avant tout de venir à bout des 156 virages d’une des épreuves les plus atypiques de la planète. Mission accomplie pour Vanina et sa Vertigo n°125 qui ont avalé les 19,9 kilomètres de la course de côte en 10:54.901, à une vitesse moyenne de 105,16 km/h. Elle figure de surcroît dans le Top 5 des meilleurs rookies de cette édition 2018. La Vertigo rouge a fini au coeur du peloton composé d’une quarantaine de concurrents.