Moteurs

Disputée à Saarbrücken devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, la première super spéciale du Rallye d’Allemagne a déjà donné lieu à un premier coup de théâtre.

Pointé parmi les favoris, deuxième des pilotes WRC à s’élancer après son équipier Andreas Mikkelsen, Kris Meeke a arraché une roue en heurtant un des petits murs de béton délimitant ce parcours très étroit. Un véritable coup dur pour le fougueux pilote Citroën d’emblée éliminé de la course pour la victoire puisqu’il repartira ce vendredi en Rally2 avec une pénalité de dix minutes. Des images qui ont refroidi les pilotes encore sur la ligne de départ. Ainsi, les deux principaux candidats au titre ont dès lors abordé cet apéritif avec grande prudence : « Je n’ai pris aucun risque, vous ne pouvez pas gagner le rallye ce soir, seulement le perdre, » a déclaré le quadruple champion du monde Sebastien Ogier, troisième ex-aequo (avec Mikkelsen) à 1.6 de son équipier Ott Tanak.

L’Estonien de chez Ford a devancé d’une seconde la C3 WRC du dernier vainqueur du Rallye du Condroz, l’Irlandais Craig Breen. Auteur d’un départ encore plus timoré, Thierry Neuville pointait au 8ème rang, à 2.4 du leader et 8 dixièmes d’Ogier : « Je n’avais déjà pas un bon feeling pour cette spéciale alors quand j’ai vu ce qui est arrivé à Kris, j’ai décidé d’y aller doucement. C’est la première fois que j’aborde un mondial en tête du championnat. Je veux essayer d’en profiter le plus longtemps. La vraie course va débuter vendredi matin dans les vignes. Je suis satisfait de mon chrono. »

Huitième derrière la Toyota de Latvala (5ème), la Ford d’Evans et l’autre Hyundai de son équipier Sordo, Thierry, le plus rapide lors du « shake down » matinal, n’en demeurait pas moins confiant : « Cela va être une belle bagarre mais je ne vous bien gagner dimanche, » nous a glissé son copilote Nicolas Gilsoul.

La pluie est attendue sur les spéciale de ce vendredi : « Ouvrir la route sur le mouillé pourrait être un avantage, » positivait le Belge. En attendant, c’est bien Ott Tanak qui va passer la nuit en leader du Rallye d’Allemagne.