Moteurs
Le Belge s’impose en prototype neuf ans après.

Troisièmes à l’issue des essais qualificatifs Marc Goossens et Renger van der Zande avaient démontré qu’il ne leur aura fallu qu’une course pour apprendre les subtilités de leur Ligier et une qualification pour performer. Mais le meilleur était encore à venir. Marc était l’auteur d’un relais remarquable et pointera même en tête après 44 minutes de course avant de céder le manche au "Hollandais volant" Renger van der Zande. 

Repartie au sein d’un peloton de tête très remuant petit à petit la Ligier JSP 217 fondait sur sa proie la Cadillac numéro 31. A quatre boucles de l’arrivée, van der Zande effectuait un dépassement d’anthologie dans le célèbre Corkscrew pour offrir une superbe victoire au Visit Florida Racing. Les clés de cette superbe performance il faut les trouver dans des relais de grande facture tant de Goossens que van der Zande ainsi qu’une tactique sur le muret des stands irréprochable. 

Le coup de génie de la formation floridienne est survenu lors du dernier arrêt quand il fut décidé de ne changer que deux pneumatiques du côté droit. Un coup gagnant, van der Zande reprenant la piste en deuxième position. Quant à Marc Goossens, il aura dû attendre neuf ans et un succès à Mexico acquis lui aussi au bout du suspense pour à nouveau goutter aux joies de la victoire en prototype. 

Pour trouver trace d’un succès belge à Laguna Seca il faut remonter à 1998, il y presque vingt ans, lorsque Didier de Radiguès et Bill Auberlen s’étaient imposés sur une BMW. «Quel dépassement », s’enthousiasmait Goossens qui n’avait rien raté de la magnifique manœuvre de son coéquipier. « Un moment de grâce qui peut vous mener à la victoire et Renger l’a fait ». «Pour décrocher un tel résultat cela a été un travail de tout un chacun, nous avons tous attaqué sans relâche avec un esprit de famille. C’est une grande formation, après toutes les turbulences qu’elle a traversée, ce succès ne pouvait tomber à un meilleur moment. Se hisser à nouveau sur la plus haute marche du podium est tellement génial ».