Moteurs Thierry Neuville estime qu’il possède encore 80 % de chance d’être sacré.

Après six semaines de pause, le duel entre Sébastien Ogier et Thierry Neuville, désormais séparés par 17 points, reprend ce matin en Espagne. Rencontré hier dans le parc de Port Aventura, Thierry est remonté. Confiant en ses capacités, le Saint-Vithois n’a pas vraiment changé sa tactique comme annoncé à chaud en Allemagne : "Non, je ne vais pas jouer le tout pour le tout ici. Si je prends trop de risques, je pourrais tout perdre. Je peux encore combler mon retard à la régulière. J’ai toujours été rapide ces dernières années en Angleterre et en Australie. Il n’y a donc aucune raison de mettre mon joker seulement en Espagne. Depuis le début de l’année, j’ai démontré qu’en performances pures la combinaison Hyundai-Neuville était meilleure que celle Ford-Ogier. Je sais donc que je peux le devancer encore trois fois. Si je suis derrière, c’est seulement à cause de mes trois abandons, enfin mes bêtes touchettes du Monte-Carlo, de Suède et d’Allemagne. Mais je n’ai jamais mis la voiture dans les broussailles !"

Le reporter du quotidien sportif français l’Équipe étant avec nous lors de l’interview, Thierry décide de la jouer un peu à l’intox…

"Sébastien a certes l’expérience de quatre titres, mais il a toujours eu facile. En arrivant ici en Espagne il était d’habitude quasi déjà champion. Ce n’est plus le cas maintenant. Je n’ai jamais été aussi proche de lui à ce stade de la saison."

Et lorsqu’on lui demande à combien il évalue encore ses chances d’être titré, Thierry surprend encore : "80 %, je vais le bouffer Ogier", sourit-il.

Quatre-vingts, n’est-ce pas un peu optimiste, lui rétorque-t-on ? "Bah non, vous pensez quoi, que je vais vous répondre 40-60 ou 30-70 ? Cela signifierait que je pars déjà battu d’avance. Et ce n’est pas du tout mon état d’esprit."