Moteurs Victime d'un spectaculaire accident il y a huit jours, la pilote allemande a entamé sa revalidation. Un témoin de la scène raconte la violence du choc.

Un peu plus d'une semaine après son embardée lors de la course de Formula 3 à Macao, Sophia Flörsch a repris la direction de l'Allemagne. C'est ce qu'elle a indiqué dans un post sur son compte Facebook ce lundi matin. 

"Aujourd'hui, je rentre à la maison. Je suis ravie de voir ma famille et mes amis dans les prochains jours", a indiqué la jeune femme de 17 ans qui s'est aussi déclarée "bouleversée" par les marques de soutien reçues du monde entier, tout en remerciant les médecins et les personnes qui ont œuvré à son sauvetage.

"J'ai fêté ma deuxième naissance le 18 novembre 2018 à Macao. Maintenant un nouveau chapitre s'ouvre et je suis impatiente qu'il débute."

"Un missile venait droit sur nous"

Outre la pilote, deux photographes et un commissaire de course ont également été blessés lors de l'accident. Christiaan Hart a vu ses confrères subir diverses blessures, mais lui n'a pas été touché par des débris. Il raconte son expérience "terrifiante" auprès du South China Morning Post.

Après un premier contact dans la ligne droite principale, la monoplace, qui n'avait plus de freins, a décollé sur un vibreur avant d'aller s'encastrer à 276 km/h, à la verticale, dans une cabine dédiée aux photographes. "Je n'ai pas vu le premier contact, nous étions en train de photographier les voitures de tête et puis j'ai vu à travers mon objectif qu'elle arrivait hors de contrôle dans notre direction", se souvient le photographe australien basé à Hong Kong. "C'était comme un missile fonçant droit sur nous."

S'en suit un impact "assourdissant" et tout le monde se couche par terre. En se relevant, le photographe aperçoit la voiture en contre-bas sur une barrière de protection. "Je pouvais voir ses mains bouger, nous avons établi un contact visuel et je pouvais dire qu'elle était consciente."

Une fois extraite de sa voiture, la pilote a été traitée pour une fracture de la colonne vertébrale. Opérée durant onze heures, elle a affirmé qu'elle serait "de retour" et s'est déjà dit "concentrée sur 2019".