Moteurs Laurens Vanthoor a réalisé la pole position de l’épreuve.

Porsche fête son 70 e anniversaire en 2018. Et quoi de mieux qu’un triomphe dans une des courses les plus fascinantes au monde, les 24 h du Nürburgring, pour souffler 70 bougies bien calées ? La firme de Stuttgart a en tout cas déjà eu une bonne raison de faire la fête samedi grâce à un plantureux triplé à l’issue de la super-pole où les 30 meilleures voitures s’élancent pour deux petits tours à toute berzingue contre le chrono. Et celui qui a hissé une 911 GT3-R au sommet des tablettes n’est autre que notre Laurens Vanthoor national. Au volant de la Porsche jaune fluo n°911 du Manthey Racing, le pilote le plus rapide de Zolder a réalisé un 2e tour étourdissant en 8:09.105 devant les regards ébahis de ses équipiers Kévin Estre, Romain Dumas et Earl Bamber qui n’en demandaient pas tant.

Le brelan du constructeur allemand est complété par la 911 n°44 aux couleurs de Falken pilotée par Sven Müller et la n°31 Frikadelli de Norbert Siedler. Bien sûr, plein de choses peuvent se passer sur la Nordschleife où une bonne gestion du trafic et des conditions météorologiques est capitale pour gagner. Mais la concurrence est prévenue : la démonstration des Nine Eleven sur un tour n’est pas de la poudre aux yeux.

Et les autres Belges dans tout cela ? Maxime Martin, qui relève le défi fou de faire triompher Aston Martin dans l’Enfer vert, verra sa V12 Vantage GT3 partir depuis la 5e position grâce aux efforts de son gai luron d’équipier Nicki Thiim. Également engagé sur une Porsche, André Lotterer partira depuis la 13e place. Les deux R8 LMS de nos deux diables rouges sur Audi que sont Fred Vervisch (Phoenix) et Dries Vanthoor (WRT) sont classées 22e et 23e de la super-pole. On croise les doigts pour nos ressortissants qui prendront le départ de l’épreuve ce samedi à 15h30.