Moteurs

La Toyota N.8 pilotée par le Suisse Sébastien Buemi, le Japonais Kazuki Nakajima et le Britannique Anthony Davidson a remporté dimanche les Six Heures de Bahreïn, dernière course de Porsche dans la catégorie reine des LMP1.

Porsche avait déjà remporté le titre constructeurs et celui des pilotes à Shanghaï il y a deux semaines, et se retire après un troisième triomphe consécutif.

Sacré en Chine, l'équipage de la Porsche N.2, composé de l'Allemand Timo Bernard et des Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber, a fini samedi à la deuxième place, à un tour des vainqueurs.

Hartley va quitter aussi l'endurance car il a été engagé par l'écurie Toro Rosso pour l'intégralité de la saison 2018 de Formule 1.

L'autre Porsche 919 Hybrid, la N.1, qui n'a pas remporté de course en 2017, complète le podium.

En LMP2, la Vaillante Rebellion N.31 a décroché le titre grâce à sa victoire au terme d'une lutte acharnée face à la N.38 de Jackie Chan DC Racing, qui a perdu la course et le championnat pour dix secondes en réalisant un ravitaillement en carburant inopportun dans la dernière heure.

A l'inverse du Brésilien Bruno Senna et du Français Julien Canal, l'autre pilote tricolore de l'équipage, Nicolas Prost, n'est pas titré car il a manqué les Six Heures du Nürburgring en juillet en raison de son engagement parallèle en Formule E avec Renault e.dams.

Le Français Thomas Laurent, 19 ans, termine donc en deuxième position du championnat LMP2 pour sa première saison en WEC avec le Jackie Chan DC Racing, avant de prendre part à des essais lundi à Bahreïn au volant d'une Toyota TS050 Hybrid.

Classement des 6 Heures de Bahreïn:

1. Buemi-Davidson-Nakajima (SUI-GBR-JPN/Toyota TS050 Hybrid) 199 tours

2. Bernhard-Bamber-Hartley (GER-NZL-NZL/Porsche 919 Hybrid) à 1 tour

3. Jani-Lotterer-Tandy (SUI-GER-GBR/Porsche 919 Hybrid) à 1 tour

4. Conway-Kobayashi-Lopez (GBR-JPN-ARG/Toyota TS050 Hybrid) à 3 tours

5. Canal-Prost-Senna (FRA-FRA-BRA/Oreca 07 Gibson) à 13 tours (1re LMP2)