Moteurs

Le Belge a frappé fort en signant le scratch dans la plus longue spéciale, 14.6 devant Ogier !

La bataille entre les deux candidats au titre continue à faire rage en Sardaigne. Repafti à avec 18.9 de retard sur le Français, Thierry avait d'abord grappillé 1.2 dans la première spéciale du jour où il signait le 2e chrono derrière Ott Tanak reparti en Rally2. Mais dès le tronçon suivant, Seb Ogier réagissait et reprenait 1.8 à notre compatriote, l'écart entre les deux hommes flirtant à nouveau avec les 20 secondes.

Puis, dans la 12e spéciale, les 28,8 km de Monte Lerno, le pilote Hyundai a frappé fort en signant le meilleur temps. Et Seb Ogier, seulement sixième, a perdu 14.6 sur notre représentant dès lors revenu à 4.9 du leader français.

« On a bien roulé mais sans plus, » commentait pourtant un Neuville modeste à l'arrivée. « Notre voiture est bien réglée. Je me sens à l'aise. Il y avait beaucoup de pierres sur la route et notre i20 Coupé WRC est très solide. On peut rouler un peu plus vite dans le cassant. »

Voilà qui est de bon augure pour le second passage de cet après-midi où la route s'annonce encore plus détruite. « Oui mais je ne vais pas tenter le diable. OK la victoire est en jeu mais je dois aussi penser à mon championnat et au titre constructeurs. Je ne prendrai pas tous les risques. »

Etonné de perdre autant de temps d'un coup, Se b Ogier avouait : « Je n'ai pas eu de problème. J'ai sans doute roulé sur un mauvais rythme. Je vais devoir pousser plus cet après-midi, » tentait de sourire un quintuple champion du monde sentant de plus en plus la pression de son rival au championnat. Et attention, le duel qui s'annonce pour cet après-midi est très important pour le championnat du monde car, dans ce cas précis, la différence entre une première et une deuxième place vaut 14 points, soit 7 de pris ou sept de perdus...