WRC Il faudra être au(x) point(s) en Finlande (fin juillet) et en Allemagne (mi-août)...

Vingt-sept points d’avance pour Thierry Neuville. Jamais depuis cinq ans, Sébastien Ogier n’a été autant malmené au Championnat du Monde.

Le Français n’a évidemment pas dit son dernier mot. Il reste six rallyes et un total de 180 unités à distribuer. Rien n’est donc gagné ou perdu d’avance. Mais les vacances seront juste un peu plus tranquilles pour Thierry et Hyundai qui, toutefois, ne doivent certainement pas se reposer sur leurs lauriers récemment cueillis au Portugal et en Italie.

Car il suffit d’un abandon (vite arrivé à ce niveau) pour notre compatriote assorti d’une victoire pour Seb Ogier et tout serait à refaire.

Il va falloir aussi maintenant commencer à gérer son avantage.

Dans cette optique, les deux prochaines manches s’annoncent sans doute les plus délicates à négocier pour Thierry, Nicolas et le constructeur coréen qui ne partiront pas avec les faveurs du pronostic. Ni en Finlande, où l’on attend surtout les Toyota qui avaient effectué un festival l’an dernier... Ni sur l’asphalte d’Allemagne, deux épreuves sur lesquelles les Hyundai ont même particulièrement souffert la saison dernière. Tout le contraire de la Ford Fiesta, même si Sébastien Ogier était sorti de la route dès le vendredi lors du rallye au pays des mille lacs.

On espère donc que les Coréens vont trouver de meilleurs réglages pour aborder les bosses finlandaises et que le retard constaté sur le bitume corse aura été résorbé. Car, du côté de l’ovale bleu, on annonce encore des évolutions.

Il ne faut surtout pas sous-estimer Ogier et Ford. Ils viennent de perdre, coup sur coup, deux batailles.

Mais ils n’ont pas encore perdu la guerre…