WRC

Jari-Matti Latvala a pris la 3e place de notre compatriote désormais menacé par Sordo, Lappi et Breen

Quatre spéciales et quatre vainqueurs différents lors de la boucle matinale de cette 2e étape du Rallye d'Allemagne. Et surprise, les scratches ne sont revenus à aucun des trois leaders, mais bien à des outsiders en chasse pour la 3e marche du podium avec dans l'ordre Jari-Matti Latvala (ES8), Dani Sordo (ES9), Esapekka Lappi (ES10) puis Craig Breen (ES11).

Si Ott Tanak a néanmoins réussi à maintenir et même augmenter quelque peu son avance sur Sébastien Ogier (14.1), Thierry Neuville a définitivement lâché prise. En difficulté, le Belge a même perdu de justesse sa 3e place provisoire, pour un dixième au profit de Latvala. Et son équipier Sordo (à 1.9) mais aussi Lappi et Breen reviennent aussi derrière.

« On a aucune chance de résister avec ces réglages de différentiels, » grimace notre compatriote. « Je fais de mon mieux. Je roule vraiment à la limite mes les temps ne suivent pas. Honnêtement, la voiture ne fonctionne pas. Il doit y avoir un problème. »

Un 7e, un 5e puis deux 9e chronos en attestent. Il y a clairement un souci quelque part, surtout quand on voit les temps de Dani Sordo à matériel égal. En espérant que l'équipe Hyundai puisse trouver la parade lors de l'assistance de ce midi, changer les réglages, afin que Thierry ne subisse plus et puisse tenter de récupérer sa place sur le podium cet après-midi.

Du côté des autres Belges, Sébastien Bédoret poursuit sagement son apprentissage au volant de la Fabia R5 de Skoda Belgique. Il pointe actuellement au 30e rang, quelques places derrière Jourdan Serderidis.

En Opel Adam Cup, très mauvaise matinée par contre pour nos représentants avec la sortie de route de Romain Delhez et la crevaison coûtant près de trois minutes à Grégoire Munster, vainqueur hier soir de la première manche. Auteur d'un spectaculaire tonneau vendredi, Arthur Kerlkove est donc actuellement le mieux classé des nôtres avec une 10e place de catégorie.