WRC

Troisième victoire pour le pilote Toyota, bonne opération pour notre compatriote qui remporte la Power Stage et pour Hyundai confortant son leadership au championnat constructeurs.

Dominateur depuis la 3e spéciale, auteur de dix meilleurs temps sur dix-huit spéciales, Ott Tanak n’a pas volé sa victoire dans ce Rallye d’Argentine, la troisième pour l’Estonien et pour la Yaris WRC mais leur première ensemble.

« C’est un moment assez spécial car j’ai changé d’équipe durant l’hiver et vous n’êtes jamais sûr de faire le bon choix jusqu’au moment où vous gagnez, » a déclaré le jeune Estonien au sommet d’El Condor. « Je sens tout le team derrière moi et l’auto est presque comme je le veux. Je me sens en confiance et les chronos suivent. »

Deuxième à 37.7, Thierry Neuville a lui aussi réalisé un très bon rallye et une bonne opération dans l’optique du championnat où il reprend sept unités au leader Seb Ogier (quatrième) qu’il a devancé d’une demie seconde dans l’ultime Power Stage où le Belge a brillé de mille feux et enthousiasmé des milliers de fans. « Je suis très content d’être revenu dans la bagarre avec la déception de la course. J’ai retrouvé sur la terre une voiture quasi parfaite. Le team a bien travaillé et je les remercie. »

Thierry Neuville est désormais revenu à dix points de la tête du championnat toujours occupée par le Français Ogier, quatrième en Argentine derrière un excellent Dani Sordo assurant de gros points pour Hyundai toujours en tête du Mondial des constructeurs.

« J’ai perdu pas mal de temps dans le brouillard hier, mais Dani était très fort ce week-end et je ne suis pas sûr que j’aurais de toute manière pu le battre. Il va falloir encore améliorer le comportement de notre Fiesta sur la terre. »

La prochaine épreuve est programmée mi-mai au Portugal