WRC Par Olivier de Wilde.

Il nous avait déjà fait le coup l’an dernier, en Argentine, en coiffant la Ford d’Elfyn Evans sur le fil, là aussi pour sept dixièmes de seconde. Mais cette fois, en Italie, il a répété son exploit face à la Fiesta du quintuple champion du monde et triple vainqueur de l’épreuve, Sébastien Ogier.

Reparti avec 18.9 de retard sur le Français samedi matin, Thierry n’a cessé de grappiller du temps pour refaire son retard.

(...)