WRC

Quatrième succès pour le pilote Toyota, le Belge limite la casse

Il n'y a pas eu de surprise lors de la dernière étape du Rallye de Finlande, le tiercé de tête restant inchangé.

En tête depuis le premier jour, Ott Tanak s'est encore offert les cinq points de la Power Stage pour signer son quatrième succès mondial avec 32 secondes d'avance sur Mads Ostberg (Citroën C3) qui aura résisté jusqu'au bout au retour du local Jari-Matti Latvala sur la 2e Yaris.

« Un rallye parfait pour nous, » a expliqué le vainqueur embrassé par Akio Toyoda, le président de la marque japonaise. « Je vais maintenant essayer de gagner toutes les dernières épreuves. »

Derrière, cette ultime étape a été marquée par la sortie de route du tenant du titre Esapekka Lappi ce qui a offert la 4e place à Hayden Paddon ramenant des points importants à Hyundai en tête du championnat constructeurs.

Le jeune Teemu Suninen aurait dû terminer cinquième, mais Malcolm Wilson lui a demandé de pointer volontairement deux minutes en retard pour offrir sa position et deux points de plus à Sébastien Ogier. Il n'y a pas qu'en F1 qu'il y a des consignes favorisant le pilote candidat au titre.

Heureusement, cette stratégie toujours discutable (mais Hyundai aurait fait pareil) a été compensée par les deux points inscrits dans la Power Stage par un Thierry Neuville prenant les risques qu'il faut pour aller décrocher ces deux unités bonus et devancer dans cet ultime sprint Ogier (6e) d'une demie seconde.

« Cela a été un rallye difficile pour nous en ouvrant la route quasi tout le week-end, » a expliqué Thierry. « La Hyundai n'est en outre toujours pas au top sur ce type de terrain. Je ne pouvais pas faire mieux compte tenu des circonstances que cette 9e place. Au final, je ne perd que six unités sur Seb. Je limite donc bien les dégâts. »

Il lui en reste 21 d'avance avant le départ du prochain rendez-vous en Allemagne, dans trois semaines, sur un rallye sur asphalte où on espère que la i20 WRC sera un peu plus compétitive qu'ici et qu'en Corse cette année.