WRC

Victime d'une crevaison, Kris Meeke perd le podium et permet à Ogier (4e) de gagner une place et deux points. Trois spéciales encore à disputer ce dimanche.

Avec cinq meilleurs temps sur les sept spéciales du jour, Ott Tanak a confirmé ce samedi qu'il était bien le plus fort sur ce Rallye d'Argentine. L'Estonien se dirige tranquillement (enfin tout est relatif quand on voit ses passages de folie) vers sa 3e victoire en WRC, la troisième aussi pour la Toyota Yaris WRC. Pas de doute, arbitre se positionne en réel arbitre de la lutte pour le titre entre Sébastien Ogier et Thierry Neuville.

Troisième ce matin, ce dernier a profité du brouillard pour doubler Kris Meeke et s'emparer du premier accessit. Le Belge termine la journée à 46.5 du leader, un peu plus de 22 secondes devant son équipier Dani Sordo qui, comme lui dans l'ES12, s'est adjugé un scratch (ES15).

Il lui reste maintenant à assurer dimanche les dix-huit unités de la 2e place et essayer d'en grappiller encore un ou deux par rapportsà Seb Ogier (4e) afin de réduire son retard de 17 unités quasi de moitié.

Le Français a perdu près d'une minute dans le brouillard sur la longue spéciale. Il pointait au 5e rang, mais un changement de roue suite à une crevaison de Kris Meeke dans l'ultime tronçon de cette 2e étape lui a fait gagner une position et deux points. Une nouvelle journée noire pour Citroën qui avait déjà perdu Craig Breen suite à un tonneau lors de la boucle précédente.

Il reste trois spéciales et 55 km au menu de l'étape dominicale dont deux passages dans la célèbre spéciale d'El Condor à disputer en sens inverse par rapport à l'an dernier.