WRC

Une première matinée un brin perturbée pour notre compatriote

La première boucle de ce vendredi vient de s'achever. Et si Sébastien Ogier a provisoirement pris la tête en signant le premier scratch de la matinée, une seconde devant Thierry Neuville, Ott Tanak a vite récupéré son bien acquis la veille en décrochant les deux meilleurs temps suivants dans les ES3 et ES4.

A l'heure de rentrer à l'assistance en ce début d'après-midi, l'Estonien de chez Toyota compte donc une avance de 7.2 sur la Ford du quintuple champion du monde et de 10.9 sur notre compatriote. Ces trois-là ont déjà creusé un petit écart sur le peloton des poursuivants emmené par la Toyota d'Esapekka Lappi, quatrième à 19.7.

« Le début de rallye n'a pas été parfait, » explique Thierry Neuville. « Il y a une fine couche de poussière sur la route avec la sécheresse et suite aux reconnaissances. Du coup, l'adhérence n'est pas optimale. J'attaque, je roule bien, mais les temps ne sont pas terribles. Dans l'ES3, j'ai en outre été gêné par une petite fuite d'huile qui a maculé mon pare-brise. La visibilité était réduite et cela m'a perturbé. Cela devrait aller mieux lors de la 2e boucle. »

Après 3 spéciales, Sébastien Bédoret, auteur d'un départ prudent comme annoncé, occupait une logique 30e place absolue en pointant à moins de deux secondes au kilomètre du leader en WRC2, le pilote officiel Skoda Jan Kopecky.

En Opel Adam Cup, les Belges occupaient les devants de la scène avec d'abord un gros scratch pour Romain Delhez soucieux de se rattraper après sa faute de la veille puis le meilleur temps pour Grégoire Munster, nouveau leader de la coupe de promotion allemande devant son compatriote. Moins de réussite par contre pour Arthur Kerkhove parti en tonneaux sur une portion mouillée de l'ES3. En espérant qu'il puisse repartir samedi pour son premier rallye mondial.