Moteurs

En l'absence de modification de la BOP (Balance de performance), il ne fallait pas s'attendre à un chamboulement de la hiérarchie à l'occasion de la première séance d'essais libres du WTCR.

Sur le tourniquet de l'Hungaroring, c'est la star locale, Norbert Michelisz qui s'est montré le plus rapide. Au volant de sa Hyundai I30, il a réussi le meilleur temps en 1'52"657 reléguant à plus d'une demie seconde une autre voiture coréenne, celle du champion du monde en titre du WTCC, Thed Bjork.

Sous un soleil déjà très présent malgré une heure matinale, Michelisz a d'ores et déjà battu le record du TCR international de l'année dernière, ça promet pour la suite du WE.

Derrière le duo de chez Hyundai, on trouve une première Honda Civic type R, celle d'Esteban Guerrieri.

L'Argentin doit se racheter d'un WE marocain en demi-teinte s'il ne veut pas déjà se retrouver loin de la tête du championnat.

Les cinq Hyundai engagées se classent parmi les sept premières places, preuve de la vitesse des I30 à l'heure actuelle.

Côté belge, c'est Aurélien Comte, un Français mais du team verviétois DG Sport qui prend la huitième place au volant de la 308 TCR.

Le rookie et benjamin du championnat, Benjamin Lessennes se classe 11è.

La première Audi du Comtoyou racing est 12è avec Aurélien Panis, celle de chez WRT 15è avec Jean-Karl Vernay.

Pour Fred Vervisch et Denis Dupont, le réveil a été compliqué et comme à Marrakech la RS3 de chez Comtoyou a semblé souffrir de problèmes de freins, gageons que ça ira mieux en FP2 et surtout en qualifications avant la première course de cet après-midi.