Moteurs

C’est en ce lundi de pentecôte que se déroule la deuxième journée du WTCR à Zandvoort.

Pour la seconde séance d’essais du WE, c’est le champion en titre du TCR international, Jean-Karl Vernay qui a signé le meilleur temps après avoir dû procéder hier soir à un changement de moteur.

Le pilote Audi du team WRT a été le seul à descendre sous la barre de la minute quarante quatre secondes.

Il s’élancera en pôle position de la course principale à 16h30 mais à cause de son changement de moteur, il sera pénalisé sur la grille de la course de midi qu’il démarrera loin…

Rob Huff déjà le plus rapide hier, a signé le deuxième temps sur sa Golf GTI. Et s’il n’avait pas eu un gros survirage dans le virage 3 de Zandvoort, il aurait peut-être pu rivaliser avec le pilote français.

Gordon Shedden complète le top 3, prouvant au passage le regain de compétitivité des Audi dans ce WTCR après réajustement de la Balance de Performance.

Frédéric Vervisch aurait pu jouer ce top 3 aussi. Las, le Courtraisien voyait son Audi RS3 être victime d’un problème de transmission, le privant d’une belle bagarre dans cette Superpôle.

Esteban Guerrieri sera le premier pilote Honda sur la grille. Mais lui non plus n’aura pas pu effectuer son single lap alors qu’il s’était qualifié pour la Q3. En cause, une fuite détectée au système de freinage de la Civic Type R de l’Argentin.

Derrière on retrouvera le vainqueur de la course d’hier, Yann Ehrlacher, en sixième place.

Aurélien Comte et la Peugeot du team belge DG Sport Compétition partira en neuvième position mais aura, grâce à la grille inversée pour la course de midi, un bon coup à jouer en s’élançant en première ligne.

Côté belge toujours, Denis Dupont a, pour la première fois de la saison, failli accéder en Q2. Mais le choix de règlages ne s’est pas avéré payant et Dupont termine à la pire place, la 13è, premier éliminé à l’issue de la Q1.

On attendait beaucoup de Benjamin Lessennes et de sa Honda du team Boutsen Ginion. Trop, peut-être. Le Namurois s’est-il mis trop de pression ? Il n’est pas parvenu à refaire un aussi bon tour que la veille et partira donc deux fois depuis la quatorzième place, difficile dans ces conditions d’espérer une grosse performance.

Enfin, comme la veille, les quatre Hyundai, en tête du championnat, ont été trop pénalisée par la BOP et terminent entre la 18è et la 22è place.

Il faudra vite trouver le bon équilibre dans cette fameuse balance.

Les courses sont à suivre sur Eurosport à 12h10 et 16h30 ce lundi.