Moteurs

Plus que 7 voitures à officialiser pour connaître l’intégralité de la grille du championnat du monde de voitures de tourisme.

Eurosport Events, promoteur du WTCR, peut d’ores et déjà se frotter les mains. Alors qu’il reste presque deux mois jour pour jour avant le coup d’envoi sur le circuit de Marrakech, la saison inaugurale du successeur du WTCC s’annonce comme étant un franc succès. Les organisateurs du championnat avaient restreint le nombre d’inscriptions à 26 engagés, plus deux wild cards par meeting. Ce chiffre a rapidement été atteint puisque toutes les places disponibles ont été prises ! Dix-neuf voitures ont déjà été officialisées pour 2018. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la grille a déjà fière allure.

La grille aura une très forte connotation belge avec pas moins de 4 teams nationaux engagés. Et tous peuvent revendiquer la victoire. Comtoyou Racing avait été le premier à dégainer en annonçant l’inscription de deux Audi RS3 LMS pour le pilote RACB Denis Dupont et Aurélien Panis, fils de l’ex-pilote F1 Olivier. Mais, selon nos sources, l’équipe waterlootoise pourrait finalement engager quatre berlines d’Ingolstadt. Fred Vervisch et Nathanaël Berthon, qui a couru pour Comtoyou en Andros cet hiver, sont pressentis pour rejoindre Dupont et Panis. Comme nous vous le révélons le 20 janvier dernier, WRT engagera deux RS3 LMS pour Jean-Karl Vernay, champion de TCR International, et Gordon Shedden. L’équipe de Vincent Vosse et Yves Weerts recevra entre autres le soutien d’Audi Sport et du pétrolier russe Lukoil.

Double champion de TCR Benelux avec Stéphane Lémeret et Benjamin Lessennes, Boutsen Ginion Racing alignera deux nouvelles Honda Civic Type-R dans la compétition mondiale. L’équipe basée à Wavre pourra compter sur les services du Portugais Tiago Monteiro, pilote officiel pour la marque nippone et qui revient d’un grave accident en essais privés. Le second baquet de la Civic belge doit encore être attribué, le Hollandais Tom Coronel et Benjamin Lessennes étant les favoris pour épauler Monteiro. Du côté de DG Sport, on délaissera les Opel Astra pour deux nouvelles Peugeot 308 TCR. Le Français Aurélien Comte, représentant du constructeur sochalien, doit piloter une des deux lionnes.

Mais la concurrence sera féroce du côté des teams étrangers. L’équipe alsacienne Sébastien Loeb Racing, codirigée par le nonuple champion du monde de WRC, a ainsi fait le choix de deux VW Golf GTI TCR, la compacte de Wolfsburg restant sur deux titres consécutifs en TCR International. Ancien champion de WTCC, le Britannique Rob Huff rejoint la formation tricolore aux côtés du Marocain Mehdi Bennani. Trois voitures, dont deux Honda Civic, seront par ailleurs engagées par le team allemand Munnich ALL-INKL, le pilote officiel Esteban Guerrieri ayant été confirmé au volant d’une des deux berlines japonaises.

Hyundai pourra également se battre pour la victoire avec quatre i30 TCR d’ores et déjà confirmées. L’équipe italienne BRC, très proche de l’usine, alignera Norbert Michelisz, vice-champion de WTCC 2017, et le vétéran Gabriele Tarquini. Yvan Muller pilotera pour sa part une i30 engagée par sa propre écurie YMR, le fougueux pilote alsacien étant parvenu à recruter le Suédois Thed Bjork, champion en titre de WTCC ! Enfin, Romeo Ferraris a confirmé la présence de deux Alfa Romeo Giulietta, les deux pilotes devant encore être officialisés…

En tenant compte des deux Audi Comtoyou supplémentaires, la grille du WTCR 2018 compterait d’ores et déjà 21 voitures connues du public. Et d’autres écuries et pilotes ne devraient pas tarder à faire connaître leurs plans. On attend notamment des nouvelles de l’inénarrable Stefano Comini, double champion de TCR International et toujours à la recherche d’un volant. Craft-Bamboo Racing partant en TCR Europe, qui engagera des Seat Leon ? Et des Opel ? Quid de la présence de Subaru, KIA ou encore Renault ? Autant de questions qui trouveront une réponse dans les prochaines semaines…