Athlétisme

Alors que les Championnats d’Europe de Berlin, du 7 au 12 août, approchent à grands pas, il est temps pour Anne Zagré de renouer avec la compétition. Ce qu’elle fera, sur 100 m haies, ce mardi à Montreuil, un meeting bien coté qui peut se targuer de la présence de stars internationales telles Renaud Lavillenie, Genzebe Dibaba ou Marie José Ta Lou.

“Pour sa reprise, j’ai demandé à Anne de surmonter ses dernières appréhensions, de retrouver en priorité du relâchement et de ne pas forcer, ce qu’on a parfois tendance à faire après une longue période sans compétition”, explique Jonathan Nsenga, l’entraîneur de la Bruxelloise. “Il faut surtout éviter de se blesser à nouveau car ce serait désastreux dans l’optique des championnats qu’on pourrait presque oublier. Il reste un mois et demi et on fera le maximum pour qu’Anne, qui a encore de belles compétitions devant elle (NdlR  : le Brussels Grand Prix, les Championnats de Belgique, Liège et Heusden) soit en pleine forme à Berlin.”

Ce qui suppose bien sûr que l’athlète de 28 ans, qui n’a disputé qu’une course de haies en tout début de saison à Tourcoing (13.22, + 2,3 m/s) avant de se blesser à l’ischio-jambier en vue des Interclubs belges, aille chercher un billet de qualification (13.12) sans tarder.

“Au plus tôt, au mieux !” poursuit Jonathan Nsenga, qui a relevé les bonnes prestations de certaines hurdleuses européennes ces dernières semaines. “Alina Talay (12.41  !), bien sûr, mais aussi sa compatriote biélorusse Herman, ainsi que Visser, Roleder, Pedersen et... Eline Berings, qui est en super forme ! Malheureusement, on n’a pas encore pu profiter d’Eline comme sparring partner pour les raisons que l’on connaît... Cela fait donc plusieurs filles en 12.70-12.80, des chronos qu’Anne n’a plus atteint depuis deux ans. Il ne faut plus tergiverser.”

Deux autres athlètes belges sont engagés dans ce même meeting, à savoir Tarik Moukrime (1.500m), lui aussi en quête du minimum européen, et Arnaud Art (perche).