Athlétisme Mission accomplie pour les Belgian Cheetahs, en finale du 4x400 m

Un bonheur absolu ! Les Belgian Cheetahs, nos relayeuses de 4x400 m, ont obtenu ce qu’elles étaient venues chercher cette semaine à Berlin, à savoir une place de finaliste dans cette épreuve où elles continuent à gagner le respect de tous. Ce vendredi matin, avec le concours indispensable (après la blessure au pied de Margo Van Puyvelde) de Hanne Claes - celle-ci compromettant ainsi un peu sa finale individuelle en 400 m haies programmée le soir même - l’équipe composée par ailleurs de Camille Laus, de Cynthia Bolingo et de Justien Grillet a pris la troisième place de la seconde série en 3:30.62, le deuxième chrono de leur jeune histoire.

"Sur la fin de mon parcours, j’ai vraiment tout donné pour placer Hanne dans la situation la plus confortable possible", commente Justien Grillet. "Franchement, disputer ainsi deux courses sur cette distance au cours de la même journée dans un grand championnat est admirable. C’est même quelque chose d’énorme, qu’aucune de nous ne va oublier de sitôt…"

Comme Cynthia Bolingo, à qui elle a transmis le témoin, Camille Laus, chargée de lancer l’équipe sur les bons rails, en était à son troisième 400m en trois jours. Cela ne s’est ressenti qu’en toute fin de course.

"Je me suis pourtant sentie plus à l’aise en vue de la ligne d’arrivée que lors de ma course individuelle, sans doute parce que je voyais Cynthia qui tendait le bras pour prendre le témoin", sourit la Tournaisienne, qui estime que les Belgian Tornados avaient "montré l’exemple" juste avant l’entrée en piste des filles. "Je sens que le poids des courses est de plus en plus important mais c’est sûrement vrai pour tout le monde. Et si le physique est un peu en baisse, il faut compenser avec le mental. Par ailleurs, nous sommes très reconnaissantes que Hanne ait couru avec nous malgré la proximité de sa finale en 400 m haies. Cela montre l’état d’esprit qui règne dans notre groupe."

Une solidarité qui est "le fruit notamment du travail effectué avec une coach mentale à travers plusieurs rendez-vous en commun", souligne la sélectionneuse de l’équipe, Carole Bam, qui entraîne Cynthia Bolingo.

Cette dernière athlète, visiblement libérée d’un poids depuis sa qualification pour les demi-finales du 400 m, se félicitait non seulement du sacrifice de Hanne Claes mais aussi de la réussite collective du groupe.

"Ce samedi, c’est un autre jour et en finale (NdlR : face à la France, l’Italie, la Pologne et la Grande-Bretagne notamment, elles ont hérité du couloir 8), cela va se jouer au mental pour nous parce qu’on commence à être bien fatiguées…"