Athlétisme Le sociétaire du RFCL va devoir justifier ses ambitions en finale du 10.000 m

Outre l’entrée en lice des frères Borlée et la première partie des dix épreuves de Thomas Van der Plaetsen, la journée de mardi marquera aussi, dans le clan belge, les débuts dans la compétition de Margo Van Puyvelde et de Justien Grillet sur 400m haies (Hanne Claes, une autre des Belgian Cheetahs, est, elle, exemptée des séries qui débutent à 10h) mais aussi de Renée Eykens - heureuse d’être là après une blessure au pied - sur 800 m (11h05).

En soirée, pas moins de trois Belges seront ensuite engagés en finale du 10.000 m, une épreuve où le départ de Mo Farah vers la route offre désormais des perspectives. Soufiane Bouchikhi et Bashir Abdi (au contraire de Simon Debognies, qui vient "prendre de l’expérience" à Berlin pour le deuxième 10.000 m de sa carrière seulement) ont, ainsi, clairement affiché leurs ambitions, le premier visant l’or, ni plus ni moins ! Avant de disputer peut-être aussi le 5.000m.

Arrivé ce lundi en début de soirée à Berlin, Soufiane Bouchikhi, qui était reparti à Ifrane au Maroc après le meeting de Heusden, pouvait s’attendre à recevoir très vite la visite d’un contrôleur antidopage chargé d’alimenter le fameux passeport biologique. Pour ce qui devait constituer son deuxième contrôle antidopage de la journée (on lui a prélevé des échantillons de sang et d’urine le matin même) et le troisième en trois semaines, le premier s’étant ainsi déroulé au… Maroc. Son entourage y voyait une forme d’acharnement ou de tentative de déstabilisation. Quoi qu’il en soit, Bouchikhi tentera ce mardi de justifier sur la piste un discours ambitieux.