Athlétisme

La sélection belge pour les Championnats d'Europe de cross-country (le dimanche 10 décembre à Samorin, en Slovaquie) a été dévoilée ce lundi par la LRBA à l'issue des délibérations des membres de la commission de sélection. 

Lesquels, on le sait, se basent prioritairement sur les résultats de la manche de CrossCup de Roulers (ce dimanche 26 novembre), mais pas uniquement, pour établir la liste des athlètes retenus pour l'événement phare de l'hiver dans les labourés.

Sixième dans la boue roularienne, le champion de Belgique Isaac Kimeli, champion d'Europe Espoirs en titre, n'a pas réussi à forcer sa sélection, pas davantage que Thomas De Bock qui a terminé juste devant lui. L'entraîneur des deux hommes, Tim Moriau, a déploré cette situation dans la mesure où l'adjonction d'un troisième homme, aux côtés de Soufiane Bouchikhi et de Lander Tijtgat, aurait pu permettre à la Belgique d'entrer en ligne de compte pour le classement inter-nations chez les seniors. Dont elle avait, par exemple, terminé deuxième en 2013.

"Dans les critères de sélection, il est stipulé que l'on tient compte des résultats sur piste durant l'été précédent et ce n'est pas le cas ici", s'est-il étonné. "En outre, Isaac est le tenant du titre chez les Espoirs et, même s'il n'est pas dans sa meilleure forme, il pouvait tout à fait terminer une place suffisamment élevée pour permettre à notre pays de finir dans le Top 6 en comptabilisant les résultats de nos trois athlètes, ce qui correspond à l'objectif défini dans les critères de sélection. J'estime que c'est un manque de respect."

© BELGA

Tout en souhaitant bonne chance aux athlètes sélectionnés, Isaac Kimeli a déploré sa non-sélection pour les Championnats d'Europe. "Je suis très déçu. Apparemment on ne tient pas compte d'un athlète qui a eu une mauvaise journée ou de la malchance. Il est aussi dommage que la sélection ne soit basée que sur une seule course."

Si l'on serait plutôt favorable à ce qu'un athlète titré lors de l'édition précédente, fût-ce dans une autre catégorie, bénéficie d'une wild-card, on se doit aussi de reconnaître qu'Isaac Kimeli n'a pas offert tous les gages d'une forme suffisante pour répondre aux attentes. Or ce critère sera désormais déterminant... tant en hiver qu'en été dans les disciplines comme le 10.000m, le marathon, les épreuves combinées et les relais.

Pas de relais mixte

Mais tant qu'à prendre de bonnes habitudes, la Fédération aurait tout aussi bien pu envoyer une équipe de relais mixte 4x1.500m, une épreuve introduite au programme des Championnats d'Europe, dans la mesure où l'avenir de l'athlétisme passe aussi par ce genre de nouveauté. Elle a toutefois écarté cette possibilité dès avant ce week-end décisif pour la sélection, et pas pour un motif financier comme certains pourraient le penser mais bien de potentiel.

"Après avoir sondé les athlètes susceptibles de partir en Slovaquie pour y disputer ce relais mixte, nous avons estimé que la densité était suffisant chez les hommes mais pas chez les femmes où une des athlètes n'était pas intéressée", nous dit un membre de la commission de sélection. Il est vrai qu'en matière de cross-country, Louise Carton, convalescente actuellement, masque difficilement le manque de profondeur du plateau féminin...

La sélection belge

> HOMMES

Seniors : Soufiane Bouchikhi, Lander Tijtgat.

Espoirs : Michaël Somers, Simon Debognies, Robin Hendrix, Dorian Boulvin.

Juniors : Ziad Audah, Dries De Smet, John Eymans, Lucas Da Silva, Tim Van de Velde.

> FEMMES

Seniores : Imana Truyers, Hanna Vandenbussche.

Espoirs : Vanessa Scaunet.

Juniores : Mathilde Deswaef, Paulien Nelissen.