Athlétisme

Robin Vanderbemden joue décidément de malchance ces derniers temps. 

Après un vent légèrement trop favorable (+2,1 m/s), le week-end dernier, n’autorisant pas l’homologation de son chrono de 20.40, il ne lui a manqué qu’un malheureux centième, ce samedi, à Oordegem, pour réussir le minimum européen (20.63 pour 20.62) après avoir déjà signé 20.69 en début d’après-midi. “Je suis frustré, mais pas inquiet… Ce minimum, je l’ai dans les jambes et je reviendrai, ici, la semaine prochaine, pour le prouver !”

© Belga

Il n’empêche, Robin n’a pas profité des excellentes conditions de course, malgré un vent capricieux. “J’ai totalement manqué mon virage par déconcentration. Le speaker était encore en train de présenter les athlètes quand le starter a entamé la procédure de départ. C’était n’importe quoi ! Mais l’aspect positif de cette course est que je l’ai bien terminée.”

Au contraire de Jonathan Borlée qui, lui, a coincé dans la ligne droite, terminant en… 21.14, soit exactement le même chrono que Dylan. “Ce n’est jamais gai de signer un tel temps, mais il reflète mes sensations à l’entraînement. Je manque de vitesse parce que je n’ai pas encore pu la travailler. Je ne m’attendais donc à rien d’exceptionnel pour cette rentrée.”

Comme Kevin, victime d’une élongation, Jo compose avec les tensions que lui impose son corps. C’est pourquoi il n’a pas enchaîné avec le 400 m comme prévu avant. Mais Dylan oui ! “Il paraît que j’ai besoin de compétitions…” souriait celui-ci avant d’entrer en piste. Et le fait de doubler a bien réussi au plus grand et plus jeune frère. Placé en série C (la plus faible) pour avoir un maximum de temps de récupération après son 200 m (une demi-heure), Dylan a réussi un bon 46.36. De quoi réjouir son père, Jacques, qui notait aussi les prestations encourageantes de Camille Laus (52.35 sur 400 m) et Hanne Claes (56.76 sur 400 m haies).

Pour en revenir au 400 m, Jonathan Sacoor y a réussi un 46.07 qualificatif pour l’Euro (seniors) de Berlin, même si son objectif personnel se situe au Mondial (juniors) de Tampere. Sur 800m, c'est Eliott Crestan, 19 ans, qui s'est illustré en signant un très beau chrono de 1:47.18, un minimum pour les championnats d'Europe et un nouveau record de Belgique U20 !

© Belga

Le 1.500m dames a, lui, vu Renée Eykens signer un deuxième minimum européen (après le 800m) en 4:11.33 mais surtout la Montoise Elise Vanderelst, 20 ans, a été encore plus rapide (4:09.31) ! Pour Elise, il s'agira d'un premier championnat seniors.

© Belga

À noter, aussi, l’excellent chrono (12.96) d’Éline Berings sur 100 m haies. La Gantoise confirme qu’elle est bel et bien en forme, tout en étant toujours en phase d’entraînement intensif. Philip Milanov a lancé son disque à 63,74m. A la perche, Ben Broeders a passé 5,50m, lui qui a également son ticket pour l'Allemagne en poche. Enfin, Soufiane Bouchikhi a ajouté une deuxième distance à son programme de l'Euro. Déjà qualifié sur 10.000 m, il a signé le temps de 13:29.11 sur le 5.000 alors que la limite se situe à 13:39.19.