Athlétisme

Et de six ! Les athlètes masculins du Royal Excelsior SC ont remporté, ce dimanche, leur sixième titre de champion consécutif - le treizième au total - à l'occasion des Interclubs nationaux qui se déroulaient ce dimanche, par temps (très) frais et venteux, au stade Wouter Weylandt de Gentbrugge.

Un titre qui, combiné au succès de l'équipe dames (le premier de son histoire) dès samedi à Saint-Mard, offre au club de la capitale un doublé qui n'avait plus été réalisé depuis 2012, une année placée sous le signe de la domination du Daring Louvain, le dauphin de l'Excel ce 13 mai.

Venue en Flandre avec la plupart de ses hommes forts, la Blue Army n'a pas laissé planer trop longtemps le doute sur son futur succès au cours de cette journée où les performances s'effaçaient logiquement devant l'importance des places décrochées. Et c'est davantage grâce à l'homogénéité de son collectif qu'en s'appuyant sur des coups d'éclat que l'Excelsior a pu s'imposer (victoires quand même pour Corentin Campener à la longueur et pour Simon Petitjean sur 3.000m steeple) et déboucher le champagne - le fier capitaine Damien Broothaerts en tête - sur les coups de 17h30.

"Pour nous, c'était un peu un transfert de génération puisque plusieurs cadres de l'équipe ont arrête leur carrière à l'instar d'Antoine Gillet, Arnaud Ghislain ou Frédéric Xhonneux et les jeunes troupes ont rempli leur contrat ce dimanche", note le président du club, René Bontemps, qui avait eu une pensée pour le directeur sportif Bruno Schroeven, malheureusement absent, au moment de féliciter ses troupes. "On peut être fier de notre école de jeunes. Les résultats montrent que nous avons bien travaillé, que nous travaillons bien et nous continuerons à le faire pour tenter de nous maintenir à la tête de l'athlétisme national. Et c'est aussi avec plaisir que nous avons vu nos dames gagner samedi. Ce doublé, historique, est la concrétisation de notre travail depuis plusieurs années et du projet que nous avons mis en place."

Celui-ci est-il mis à mal par l'incertitude régnant autour de l'avenir du stade Roi Baudouin ? "Le point d'interrogation demeure", répond prudemment le président Bontemps. "Nous sommes conviés à des réunions mutliples et il y aurait - j'utilise bien le conditionnel - un projet de piste de 400m mais il y a tellement d'incertitudes, d'échéances et d'éléments que nous ne maîtrisons pas - nous sommes un tout petit acteur dans ce dossier - que je ne peux être catégorique."

Ceci dit, les résultats enregistrés par le Royal Excelsior SC, qui ne faiblissent pas au fil des ans, plaident pour lui. "Politiquement, si je puis dire, il est toujours important de marquer le coup par nos résultats et de montrer qu'il y a moyen à Bruxelles, avec une volonté et avec un véritable projet, de mener une politique sportive intéressante, qui associe le sport pour tous, c'est-à-dire une école de jeunes avec des enfants de 7, 8, 9 ans, et le sport de haut niveau tel qu'il est pratiqué ici."

Le classement : 1. RESC 195 pts; 2. DCLA 172,5; 3. OEH 167; 4. CABW 154; 5. LYRA 126; 6. VAC 125; 7. SER 123; 8. KAAG 119; 9. RCG 113; 10. SMAC 106; 11. DAMP 106; 12. AVKA 69,5.